Savaren

Le but de ce site internet est de faire prendre conscience aux habitants de la vallée de la Renarde de la beauté et de la fragilité de cette vallée, si proche de Paris au point que la nécessité de la classer au titre des sites est vite apparue évidente.

La loi du 2 mai 1930 permet la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque et c’est cette loi qui a permis le classement de la vallée de la Renarde par décret du 16 décembre 1987 émanant du Ministère de l’équipement, du logement, de l’aménagement du territoire et des transports de l’époque.

521 sites sont classés ou inscrits en Ile de France couvrant 240 000 hectares soit 20% du territoire.

Le classement, contrairement aux craintes de beaucoup, n’introduit pas de grandes contraintes: les villages peuvent continuer à se développer dans un cadre limité tout en respectant des normes architecturales appliquées ailleurs en Essonne et les cultivateurs peuvent, sous réserve d’autorisation, construire les bâtiments nécessaires à leurs exploitations: le maintien de ces exploitations est d’ailleurs un gage de la pérennité des paysages. Cependant, le classement du site offre des garanties de préservation de la qualité paysagère d’autant plus menacée (notamment par les risques d’extension urbaine) qu’elle est proche de “PARIS Métropole”.

Les vallées voisines, Juine et Orge, bien desservies par le chemin de fer, ont vu leurs populations beaucoup augmenter en 50 ans : entre elles deux, la vallée de la Renarde, restée à l’écart, a conservé sa vocation agricole et sa population, dans une certaine mesure, n’a pas explosé. Pourtant, avec la mobilisation croissante de familles cherchant une habitation de plus en plus lointaine, la fréquentation de la RD 82 qui dessert la vallée devient préoccupante.

Les usagers de cette route peuvent aujourd’hui encore, de Breux à Richarville, admirer la qualité des paysages de collines boisés (autrefois plantées de vignes) et de champs ondulés, façonnés par des siècles de travail. Sauf de rares exceptions regrettables, des constructions modernes n’y ont pas été disséminées au hasard des achats de terrains. Les maisons sont restées groupées à proximité du centre des villages et hameaux. Le domaine agricole et forestier a été respecté et on y trouve une grande diversité d’animaux, d’oiseaux, d’insectes et de plantes dont certains sont là à l’extrémité nord de leur répartition en France.

C’est cet ensemble harmonieux et paisible que les visiteurs de passage sont heureux et surpris de pouvoir admirer à 40 km de Paris : nous les habitants de la vallée les y accueillons de grand cœur s’ils y viennent dans un esprit de paix et de respect et nous mettons tout en œuvre pour que leur plaisir reste intact et renouvelé : leur plaisir est aussi le nôtre. Respectons cette beauté et faisons la respecter, ne la saccageons pas et faisons comprendre celà autour de nous.

Daniel Jouannes.

1 comment

  1. Jacques Vedel

    Bonjour,
    J’ai passé une bonne partie de mon enfance, pendant la guerre, à Saint-Yon, non loin de la gare. Je cherchais des renseignements sur le tacot, qui a rythmé toute cette période et je suis tombé sur votre site. Et je vous remercie pour tous les détails que vous y avez apportés. Même l’automotrice (qui passait quelques fois, à la grande désolation des voyageurs, je crois) et que nous appelions, j’ignore pourquoi, la draisine. Jaune et verte, comme vous l’indiquez.
    Un ancien utilisateur du tacot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

275

Des mosaïques sauvegardées

Vous n’ignorez certainement pas qu’au lieu-dit « la cave sarrazine » à Souzy la briche existait au IVème siècle de notre ère une somptueuse villa gallo-romaine (et peut- être un lieu plus important encore dans la vie sociale de cette époque). La première personne qui porta un intérêt scientifique à ce lieu fut le Comte de Saint-Périer …

Lire plus

Photo1344

Les activités du printemps 2015

Les carrières de Souzy la Briche 25 avril 2015 Cette visite a été commentée par Monsieur F GIARD, responsable ONF. La carrière de Madagascar attire toujours de nombreux visiteurs.    Balade dans la vallée de la Renarde 9 mai 2015 Depuis La Forêt le Roi   Jusqu’à Saint-Yon.  Cette magnifique randonnée n’a hélas pas eu le succès …

Lire plus